Norvège

La Norvège, ma destination de rêve pour le ski de randonnée, les couloirs, la pêcheet l’aventure.
Désormais très à la mode, la Norvège est rapidement devenue une destination de choix pour le ski de randonnée et les amoureux de la nature: l’immensité de son territoire s’étendant du sud vers le nord et sa position géographique font aujourd’hui de cette région un véritable eldorado pour les amoureux d’aventures dans les grandes étendues blanches et froides.
voyage ski norvége
Vivian Bruchez dans les pentes du Finnmark

On distingue 4 grandes provinces pour le ski de randonnée ou « freerando » : la plus connue est sans nul doute les Alpes de Lyngen,province qui attire les skieurs du monde entier venant y chercher la proximité entre l’eau et les montagnes, les fjords gigantesques entourant les versants et pour ceux qui aiment la fête , les soirées dans les bars de Tromso souvent très animés.
Les Iles Lofoten, à la fois photogéniqueset impressionnantes, les Lofoten sont un peu la vitrine du ski de randonnée en Norvège, le spectacle offert par la nature se passe de commentaires et les aurores boréales du début d’hiver rendent ces lieux magiques.
Deux autres provinces moins connues mais tout aussi propicesau ski de randonnée sont en train de devenir des hauts lieux du ski:   il s’agit du Finnmark et des Sunmores… moins fréquentées et un peu moins alpines, ces 2 provinces restent vraiment sauvageset il n’est pas rare de ne croiser aucune âme de la journée lors de votre sortie ski du dimanche.
La Norvège c’est avant tout un pays qui respecte la nature, l’humain et les trolls.
Lors de notre dernier séjour nous avons pu admirer à quel point ce pays était attaché à son patrimoine naturel qui en fait l’un des plus beaux sanctuaires pour les animaux, mais aussi pour les hommes.

Petite mission au Fornestinden Couloir Nord Est (1477 m)

L’an passé avec Cédric Pugin, Sophie Le Chasseur  et Romain Rochet nous avons exploré plus en détails les couloirs des Alpes de Lyngen : c’est la région la plus fréquentée, mais notre plan initial était de remonter au Finnmark pour skier dans un couloir repéré l’année dernièrelors du tournage du film SKYFJORD 1 avec Bruno Peyronnet ; nous avions bénéficié de conditions exceptionnelles l’annéeprécédentece qui nous avait permis de vivre à la norvégienne ,morue grillée au coin du feu le soir avec vue sur le fjord et camping sauvage et réaliserun maximum de couloirs vierges etprobablement peu ou pas explorés auparavant, mais cette année les choses n’ont pas été aussi évidentes….
Malgré une première journée de beau temps à Tromso nous avons vite était informésque les conditions des 10 prochaines journées seraient dépressionnaires, de quoi mettre toute notre joyeuse équipe dans l’ambiance.
En montagne, et surtout en voyage il faut savoir adapter ses objectifs à la météo et au terrain : nous avons donc décidéde choisir des couloirs assez encaissés pour bénéficier d’une bonne visibilité mais aussi  de s’affranchir d’un risque d’avalanche potentiellement en hausse ! Nous avons donc ouvertle bal avec  le couloir Nord de Skarlestindenn, un pente de 1000 m à 45/50°,  gravie entièrement dans le blizzard .Nous avons pu aussi nous rendre compte que la pluie avait fait son ouvrage et que la poudreuse ventée cachait de vilaines plaques de glace qui nous surprenaientsi l’on appuyait un peu trop sur l’accélérateur.
On était quand même contents de pouvoir skier ce couloir majeur du secteur même si le ciel bleu n’était pas au rendez-vous.
De galère en galère, on attendait impatiemment les possibles créneaux de beaux temps qui devaient nous permettre de sortir les skis mais en fait on s’est vite rendu à l’évidence que la pluie allait bien ravager tousles couloirs….Heureusement, on n’était pas à court d’imaginationpour nous occuper et la Norvège, ce n’est pas que le ski, il y aussi la pêche que vous pouvez pratiquer n’importe où , faire du bateau avec un pêcheur, surfer sur quelques spots non loin des Lofoten, admirer les magnifiques aurores boréales….ou même boire un bon café en discutant avec les locaux toujours très contentsde voir que nous apprécionsleurpays autant que lenôtreet qu’on peut circuler facilement en voiture en admirant les paysages à eux seuls ,unspectacle.

Ski de randonnée en Norvège -Alpes de Lyngen

Givre norvégien et Soleil de minuit dans la Brèche du Anderstinden (1525m)

Imposant rempart de couloir et de goulotte en tout genre, le massif du Laskselvtinden est quand même une référence. Après un bon épisode de pluie -neige ,on avait décidé de tenter le coup sur un couloir encaissé de plus de 800m à 50/55°, rien n’était sûret on avait quand même très peur que le manteau neigeux ne soit trop abîmé par la pluie : on était partis pour une mission de 6h qui s’est vite transforméeen une épopée de 12h dans un couloir bien technique oùla glace nous a joué plus d’un mauvais tour ! Cette aventure reste quand même le plus beau souvenir du voyage puisque nous avons réussi à passer au travers d’une magnifique mer de nuages juste avant le sommet dans une brèche hyper étroite et à 55° d’inclinaison : c’est dans les 100 derniers mètres avec Cédric que nous avons pu utiliser une nouvelle échelle de mesure en pente raide : « La pente est raide quand à la montée, les spatules touchent la pente au dessus de toi et que la neige te tombe sur la figure », et bien là je dois dire que c’était tout à fait ça … Après un bon brassage de 10h ,on s’est rendu compte que nous avions atteint le point culminant à environ 22h30 et que la luminosité était la même que l’après-midi, voire même meilleure!Pas de doute, on était bien en Norvège….

La région méconnuede Moskodal

L’année passée, lors de notre tournage dans le Finnmark nous avions rencontré un suédois « Linus »  ;ce skieur passionné arpentait la Norvège avec pourseulemaison , sa voiture ,et en enchaînant couloirs et facesdans les Alpes norvégiennes, il avait  évoqué un spot de couloir qui avait retenu toute son attention, c’était dans la région de Moskodal… elle n’est décrite dans aucun topo mais nous y avons jeté notre dévolu lors d’une froide journée succédant à un bel épisode pluvieux… Ce massif semble sorti de terre au milieu d’une immense forêt de sapins! On avait un peu l’impression de skier dans un couloir encaissé au milieu de dolomites avec des flocons gros comme le poing qui tombaient du ciel. Une fois de plus, la glace vive avait eu raison de notre bonne volonté et de notre motivation, nous poussant à rebrousser chemin  avant le sommet du couloir… On était horriblement déçus de ne pas avoir pu découvrir ce massif au potentiel très intéressant, d’autant plus que les hébergements aux alentours semblaient très accueillantset moins coûteux que dans les secteurs touristiques de Lyngen.

La région méconnuede Moskodal

Le Piggtinden, le sommet pointu qui fait envie (1505m)

C’était la fin du séjour et on n’avait pas eu un seul jour de beau temps ! Naturellement, c’est quand on s’en va que le soleil revient, on a donc profité de cette chance pour faire une belle pente qui nous changerait de nos abominables projets précédents.
Le Piggtinden, c’est une magnifique Pyramide de 1400m (pente) qui de loin vous fait vibrer, les boat trip ne peuvent y accéder et c’est donc un bon point car la fréquentation y est moindre. Là encore ,on s’est bien fait avoir par la météo norvégienne qui nous avait promisun ciel radieux puisque nous nous nous sommes retrouvés dans le nuage ,qui comme un chapeau ,englobaitjuste cet unique sommet des Alpes de Lyngen… Quand on a la poisse, c’est jusqu’au bout… on n’avait plus qu’àredescendre dans le brouillard pour aller voir si les troupeaux de rennes qui peuplent la base de cette pyramide naturelle n’avaientpas un secret pour prévoir la météo de ces lieux.
De toute façon il était temps pour nous de rentrer en France les images pleins la tête, on avait bourlingué de Tromso à Alta Quasiment pour essayer de trouver les meilleurs plans skis avec une météo chaotique, et on avait appris que dans ce genre de situation ,il faut savoir être patient et se résigner à découvrir le pays sous tous ses angles.

Le Piggtinden, le sommet pointu qui fait envie (1505m)

Il ne vous reste plus qu’a partir découvrir la Norvège avec un guide , c’est ici  ! 

Episode 1 de Skyfjord: Le Finnmark

Episode 2 de Skyfkord : Alpes de Lyngen