Experience Islandaise avec Jökull Bergmann

Après de nombreuses années passées à écumer les pentes raides, j’avais décidé cette année de prendre un peu le temps pour l’exploration d’autres massifs.
Saisissant une opportunité de travail en Islande, je prépare mes bagages et décide de retourner dans ce pays que j’avais déjà commencé à explorer l’an passé en réalisant quelques couloirs inédits.

« L’Islande c’est plat » : c’est ce que 100 % des skieurs et montagnards s’imaginent pourtant je peux vous garantir que certaines pentes et couloirs sont bien plus raides et exposés que dans les Alpes, le vent, la neige et parfois la pluie sculptent la neige.

Cette année je travaille donc avec Jökull Bergmann un célébre guide UIAGM Islandais et son équipe, mélangeant héliski et ski de randonnée, le compromis idéal pour accéder aux faces les plus reculées, ici ce n’est pas les alpes, le secours en montagne n’existe pas en général un gros hélico avec des plongeurs vient vous chercher, mais certainement pas un chien d’avalanche
La météo est peu fiable, il n’y a pas de train ou remontée mécanique, on compte donc que sur nous et l’organisation d’un secours peu être assez difficile.

Après de nombreuses années passées à écumer les pentes raides, j’avais décidé cette année de prendre un peu le temps pour l’exploration d’autres massifs.
Saisissant une opportunité de travail en Islande, je prépare mes bagages et décide de retourner dans ce pays que j’avais déjà commencé à explorer l’an passé en réalisant quelques couloirs inédits.

« L’Islande c’est plat » : c’est ce que 100 % des skieurs et montagnards s’imaginent pourtant je peux vous garantir que certaines pentes et couloirs sont bien plus raides et exposés que dans les Alpes, le vent, la neige et parfois la pluie sculptent la neige.

Cette année je travaille donc avec Jökull Bergmann un célébre guide UIAGM Islandais et son équipe, mélangeant héliski et ski de randonnée, le compromis idéal pour accéder aux faces les plus reculées, ici ce n’est pas les alpes, le secours en montagne n’existe pas en général un gros hélico avec des plongeurs vient vous chercher, mais certainement pas un chien d’avalanche
La météo est peu fiable, il n’y a pas de train ou remontée mécanique, on compte donc que sur nous et l’organisation d’un secours peu être assez difficile.

La neige Islandaise est souvent très stable, enfin c’est un grand mot, les quelques heures après une tempête sont explosives ! Mais l’océan tout proche participe à la stabilisation du manteau neigeux, il n’y a jamais de grosse condition de poudreuse comme en Alaska ou dans les Alpes quelques fois, mais plutôt des conditions de poudreuse soufflée ou légèrement réchauffée, c’est très agréable, et l’avantage c’est que l’on ne galére pas à faire la trace.
Vous l’aurez compris, cette partie de l’Islande est idéale pour le ski de randonnée à condition d’être patient et curieux.

En ce qui concerne les activités à faire en dehors du ski ? Elles sont nombreuses, c’est un paradis pour les animaux marins en tout genre, les oiseaux. La nature est préservée et vous ne serez pas embêté par le monde. le cocktail idéale restant une bonne journée de ski et un happy hour dans un des fameux bains chaud de l’île complétement naturel avec une bonne odeur de sulfure d’hydrogéne ( œuf pourri ) ne vous inquiétez pas on s’adapte vite à cette odeur qui ne colle pas à la peau.

La neige Islandaise est souvent très stable, enfin c’est un grand mot, les quelques heures après une tempête sont explosives ! Mais l’océan tout proche participe à la stabilisation du manteau neigeux, il n’y a jamais de grosse condition de poudreuse comme en Alaska ou dans les Alpes quelques fois, mais plutôt des conditions de poudreuse soufflée ou légèrement réchauffée, c’est très agréable, et l’avantage c’est que l’on ne galére pas à faire la trace.
Vous l’aurez compris, cette partie de l’Islande est idéale pour le ski de randonnée à condition d’être patient et curieux.

En ce qui concerne les activités à faire en dehors du ski ? Elles sont nombreuses, c’est un paradis pour les animaux marins en tout genre, les oiseaux. La nature est préservée et vous ne serez pas embêté par le monde. le cocktail idéale restant une bonne journée de ski et un happy hour dans un des fameux bains chaud de l’île complétement naturel avec une bonne odeur de sulfure d’hydrogéne ( œuf pourri ) ne vous inquiétez pas on s’adapte vite à cette odeur qui ne colle pas à la peau.